Découvrez le nouveau bateau du futur: le energy observer

Energy Observer, bateau du futur

Doté de panneaux solaires, d’éoliennes et d’une pile à hydrogène, Energy Observer est un navire alimenté uniquement par l’énergie qu’il génère lui-même. Ce bateau du futur est à la fois un laboratoire flottant, un cascadeur des relations publiques et un évangéliste de l’énergie propre. Il nous montre comment pourrait être l’avenir du transport maritime. Allons à la rencontre de ce vaisseau du futur !

Energy Observer : un bateau qui fonctionne avec 100% d’énergie renouvelable

Le bateau du futur est recouvert de 168 mètres carrés de panneaux solaires, installés à la fois sur la coque et sur des supports rigides. Leur double face leur permet également de capter la lumière réfléchie par la surface de l’eau. À puissance maximale, les panneaux produisent 28 kW de puissance, ce qui est suffisant pour maintenir chargées les batteries de ce moyen de transport du futur.

Energy Observer, bateau du futur
Mis à l’eau le 14 avril 2017 à Saint-Malo, le navire écologique Energy Observer fait le tour du monde. Il est totalement autonome en énergie.

Il y a 126 kWh de batteries à bord: 100 kWh pour les moteurs et 26 kWh supplémentaires pour le confort de l’équipage. Cela comprend la lumière, le chauffage et les appareils économes en main-d’œuvre du navire, notamment une machine à café, un lave-vaisselle et un lave-linge. La batterie de 100 kWh alimente deux hélices de 45 kW qui peuvent propulser ce bateau solaire à une vitesse maximale de 11 nœuds par heure.

Lorsque les batteries tombent en dessous de 60%, l’énergie hydrogène entre en action, afin de reconstituer la puissance perdue et assurer un fonctionnement continu. Ceci permet de combler les lacunes liées à l’utilisation des énergies renouvelables.

Energy Observer : le bateau du futur

Energy Observer fonctionne comme un laboratoire, qui teste de nouvelles solutions énergétiques dans un environnement marin et dans des conditions extrêmes. Plus qu’un bateau, c’est un système énergétique propre et autonome, qui préfigure les solutions énergétiques de demain.

Le système énergétique comprend 3 sources d’énergie renouvelable (solaire, éolienne et hydroélectrique) et deux types de stockage (batteries li-ion à court terme et hydrogène à long terme). Le navire peut produire de l’hydrogène directement à bord, par électrolyse de l’eau de mer. L’objectif est de tester et d’optimiser ces briques technologiques afin de les faire travailler en harmonie et de viser une autonomie énergétique totale.

C’est un navire d’un autre temps, un temps à venir. Celui dans lequel le pétrole a cédé la place et où les navires sont propulsés par une énergie sans CO2. Ce sera l’ère d’une navigation propre, sans fumée, sans odeurs, sans traces d’hydrocarbures flottant contre les quais des ports. C’est une vitrine du futur, une école flottante dirigée par une équipe de huit personnes.

Energy Observer, le catamaran qui rêve d’une mer propre

Projet très ambitieux, Energy Observer a lancé durant l’hiver 2017 une série d’essais en mer avant son grand départ de Saint-Malo au printemps. Il a fait escale à Paris pour un premier événement où le bateau a été officiellement baptisé. Cet événement a marqué le début d’une expédition de six ans qui finira en 2022.

Le catamaran visitera 50 pays et fera 101 escales, notamment dans des ports historiques, des sanctuaires de faune, des réserves naturelles, des écosystèmes menacés et des événements internationaux. Les objectifs de l’expédition comprennent la réconciliation de l’écologie et de la technologie et la preuve qu’il est possible de réduire notre impact sur l’environnement sans réduire notre confort.