Miracles à Lourdes : info ou intox ?

Lourdes, ville des miracles ?

On compte 70 miracles à Lourdes qui ont été reconnus par l’Église Catholique et qui n’ont pas trouvé de justifications scientifiques. Des milliers de personnes déclarent avoir trouvé la guérison à Lourdes. Au-delà des informations et reçues, pouvons-nous accorder du crédit à ces miracles ?

Les miracles à Lourdes : des événements spéciaux

À Lourdes, il n’y a que les deux premières phases qui relèvent de la science. La dernière phase qui est d’ordre religieux a un caractère inexplicable. À cette dernière phase, tous les médecins sont invités à donner des éclaircissements naturels et logiques concernant la guérison. Les critères exigés par le bureau médical sont : une maladie déjà identifiée et un diagnostic confirmé par rapport à la probabilité de guérison.

Pour finir, le pronostic doit être totalement clair aux yeux des médecins et enfin la guérison ne doit pas être partielle, mais complète, sans rechute ni convalescence. Ces critères ne sont toutefois pas respectés dans la plupart des déclarations de guérison.

Miracle ou guérison ?

Le Bureau Médical des Constatations de Lourdes fait appel au Comité Médical International regroupant des spécialistes afin de faire des examens sur certains cas particuliers. Chaque dossier est analysé en profondeur avec prudence, attention et méfiance et l’étude peut prendre des années. Des moyens de diagnostics modernes sont utilisés pour y arriver : Scanner, IRM, centres spécialisés comme une clinique dentaire, etc. Tous les moyens sont bons, pour vérifier la part de miracle.

Les experts scientifiques peuvent ainsi qualifier une situation comme état normale ou anormale après l’étude de toutes les hypothèses. Par la suite, des comptes rendus, des PV et des contre-expertises sont transmis à l’église. Il faut dire que la différence entre les miracles de Lourdes et certaines cliniques dentaires réside dans l’absence d’éléments explicables. À Lourdes, il y a certainement eu des guérisons de problèmes de santé dentaires, mais par faute d’explication scientifique, ils n’ont pas étés considérés par le bureau médical. Dans les cliniques dentaires, l’ensemble des phases de guérison repose sur des explications médicales rationnelles.

Miracles à Lourdes : deux cas de figure possibles

À la suite de l’analyse des dossiers, deux sortes de conclusions peuvent être tirées : la guérison normale et la guérison miraculeuse. La guérison renvoie à une disparition totale des symptômes d’une maladie ou d’une blessure quelconque. Elle correspond à un retour à la normale du fonctionnement de tous les organes. Lorsque la guérison peut être expliquée par la science, les traitements, les chirurgies, les recherches scientifiques alors elle est appelée guérison normale ou guérison expliquée.

Dans le cas où il n’y a aucune explication médicale logique, scientifique, médicamenteuse, anatomique, physique ou physiologique alors il s’agit d’une guérison miraculeuse ou guérison inexpliquée. Il existe un bon nombre recensé de ces guérisons, qui restent malheureusement sans explications logiques.

Les miracles à Lourdes : les chiffres

Parmi les 70 guérisons miraculeuses à Lourdes, on compte :

  • 56 personnes guéries viennent de la France, 3 viennent de Belgique, 8 viennent d’Italie, une personne vient d’Allemagne, et une autre vient de la Suisse.
  • 80 % des femmes sont concernées par la guérison à Lourdes et le taux des hommes est de 20 %.
  • La plus jeune personne guérie à Lourdes est âgée de 2 ans et la miraculée la plus âgée a 64 ans.
  • 72 % des personnes guéries à Lourdes ont été en contact avec l’eau de Lourdes
  • 5 personnes âgées de 22 ans ont été guéries à Lourdes.
  • La majorité des miraculés de Lourdes n’ont pas encore 40 ans.

Ce faisant, les miracles qui ont pris place à Lourdes ont marqué de nombreuses générations et des tranches d’âges tout aussi diverses.