Les diktats de la beauté féminine

Diktats de la mode

De nos jours, on est assailli constamment par des publicités où l’on voit de superbes jeunes filles qui louent un produit. Inconsciemment, ces spots publicitaires révèlent les diktats de la beauté féminine. Plus précisément, on nous impose une norme sur laquelle on doit faire référence pour dire si une personne est attirante ou non. Par exemple, « une femme est belle, lorsqu’elle est mince ! », « une fille ne doit pas avoir des cheveux courts ! », ces stéréotypes restent très prépondérants, même s’ils ont un impact négatif sur l’estime de soi. Aujourd’hui, on vous propose quatre clichés sur la beauté féminine.   

« Être mince pour paraitre désirable » 

Dans les publicités, il est très rare de trouver des mannequins avec des rondelets sur le ventre ou sur les bras. Cela ne reflète pas la réalité, car plus de 1/5 des Européens sont en surpoids.

Les marques et les entreprises imposent aux modèles un physique parfait avec des exigences exubérantes. C’est normal dans le secteur, même si cela peut aboutir à une conclusion dramatique. En effet, avec les régimes draconiens, les tops modèles souffrent souvent de troubles psychologiques et physiologiques. 

Certes, il existe quelques artistes qui essayent de résister au diktat de la minceur comme la chanteuse Adèle. Mais, récemment cette dernière a posté des photos d’elle extrêmement mince. Elle a donc aussi succombé à ce stéréotype. 

Être mince n’est pas une mauvaise chose en soi, le problème c’est que la société l’impose. Il ne faut pas oublier que la grossophobie gagne de plus en plus de terrain. À titre de rappel, c’est un terme désignant l’ensemble des attitudes hostiles envers les personnes en surpoids. Les humilier, ne les inciteront pas à mincir, selon Lucie d’envie2maigrir.com, au contraire cela va les enfermer dans de mauvaises habitudes alimentaires.    

« Les longs cheveux sont associés à la féminité » 

Depuis des siècles, les femmes avaient pour habitude d’entretenir une longue chevelure. Cette dernière est d’ailleurs considérée comme une arme de séduction. Il s’agit évidemment d’un cliché puisqu’il y a de belles femmes avec des cheveux courts. D’ailleurs, certaines célébrités adoptent ce look à l’instar de Miley Cirius. Il fut un temps où même la belle Rihanna avait opté pour une coupe assez courte. Cela n’a pas du tout enlevé leur féminité.

Femme aux cheveux longs

Donc, si vous voulez couper les cheveux, faites-le ! N’ayez pas peur des remarques stéréotypées, car l’important est que vous vous sentez bien dans votre peau. Ce diktat des cheveux longs est donc à bannir. 

Heureusement que de plus en plus de personnalités sont conscientes de l’absurdité de ce stéréotype. Ainsi, de plus en plus de femmes influentes arborent des cheveux avec une coupe courte. On peut prendre comme exemple : 

  • La magnifique Scarlett Johansson 
  • La chanteuse de pop Katty Perry 
  • Kristen Stewart qui a carrément rasé sa tête 
  • Florence Foresti, une humoriste appréciée en France.

« Pour être attirant, il faut se débarrasser de tous les poils »

Depuis que l’on met des vêtements, l’être humain cherche à cacher les poils. On les enlève à l’aide de rasoirs ou avec des produits chimiques. C’est un des diktats les plus vieux concernant la beauté féminine. En effet, selon la société, une femme ne doit pas avoir des poils, peu importe où ils se trouvent. 

Dans les photos sur Instagram ou encore sur Facebook, on voit des femmes parfaites sans aucun poil à l’horizon. Or il s’agit d’un élément naturel pour l’organisme humain. Ils ont également des fonctions indispensables pour le corps. Par exemple, les poils dans le nez servent à filtrer l’air que l’on respire, les poils sous les aisselles permettent de réguler naturellement la température. 

Ainsi, si vous souhaitez enlever vos poils, faites-le pour vous-même, pas pour correspondre aux regards des autres. Ne vous mettez pas une pression énorme sur le dos. C’est le meilleur moyen de se sentir bien avec son corps. Si quelqu’un vous indique que vous avez des poils, essayez de lui expliquer que c’est un choix et qu’il n’y a rien d’horripilant à avoir des poils sur certaines zones du corps. 

« Pour être belle, il faut être maquillée »

L’histoire du maquillage remonte à la nuit des temps. Depuis toujours, les hommes et les femmes cherchent à se sublimer à l’aide de produits cosmétiques. Selon les historiens, cette pratique remonte à plus de 5000 ans avant Jésus Christ.

Jeune femme maquillée

Dans la société moderne, l’emploi du maquillage demeure encore important. Or, il ne faut plus considérer cette pratique comme une obligation. Les femmes sont belles naturellement, la société ne doit pas lui imposer une modification trop importante pour être charmante. Le recours aux maquillages provoque souvent des contraintes injustifiables pour les femmes. 

Dans tous les cas, les diktats que l’on vous a donnés ont encore la peau dure. En d’autres termes, ces stéréotypes sont difficiles à combattre puisque les industries les entretiennent (société de cosmétiques, les fabricants de compléments alimentaires).