À quoi correspond le label bio ?

À quoi correspond le label bio ?

Visible sur les emballages de certains produits, le label bio implique que les procédés de fabrications et/ou de transformation d’un article respectent certaines conditions exigées par l’Union Européenne. La présence de logos spécifiques indique aux consommateurs ou utilisateurs que les produits ou les ingrédients utilisés proviennent de l’agriculture biologique. Actuellement, plusieurs labels bio sont disponibles sur le marché.

Quels sont les domaines d’application du label bio ?

Le terme « bio » est utilisé dans 3 domaines notamment l’agriculture, l’élevage et les produits cosmétiques et d’entretien. Les producteurs sont soumis à des règles strictes encadrées par la législation européenne et entrant en jeu dans la certification bio de leurs produits.

À quoi correspond le label bio ?
La certification bio concerne les produits agricoles, cosmétiques et d’élevage.

L’agriculture

L’agriculture biologique vise à une production de qualité effectuée dans le respect de l’environnement. Les méthodes appliquées suivent des normes détaillées dans le cahier des charges du label bio. Les composants utilisés pour la transformation sont issus de ressources naturelles.

Généralement, un label confirme le respect des règles ci-après dans le cadre d’un traitement de production végétale :

  • Utilisation d’engrais verts uniquement ;
  • Méthodes respectueuses des ressources naturelles et de la biodiversité pour protéger les espèces animales et végétales ;
  • Interdiction d’utiliser de l’azote minéral et des produits chimiques sur la culture comme les pesticides ou les fertilisants industriels ;
  • Orientation vers l’usage de chasseurs naturels d’insectes ;
  • Pratique de la rotation des cultures.

L’élevage

La production animale entre également dans le cadre de l’agriculture biologique. Le label certifie le respect total des animaux et de leur environnement. L’objectif est de promouvoir leur bien-être pour obtenir des produits de qualité. Ils doivent vivre dans des conditions favorables à leur bon développement.

Ils sont nourris et entretenus de manière correcte. Ils reçoivent les soins nécessaires en cas de maladie et en termes de prévention notamment les vaccins.

Pour aboutir à une production animale biologique, l’éleveur doit :

  • Respecter les normes de construction d’habitat adaptées aux animaux ;
  • Appliquer des soins antiparasitaires ;
  • Nourrir les bêtes par des ingrédients issus d’une culture biologique ;
  • Utiliser les antibiotiques au maximum trois fois en une année et à la seule condition que les animaux soient malades ;
  • Éviter de modifier le comportement profond de l’animal ;
  • Ne pas vendre la viande avant environ 48 h s’il a pris une solution médicamenteuse.

Les produits cosmétiques et d’entretien

Le label bio s’applique également dans le cadre de la fabrication de produits cosmétiques et nettoyants. Ils sont conçus pour protéger non seulement les utilisateurs mais aussi le système écologique. Ils présentent de nombreux avantages, s’adaptant notamment à plusieurs types de peau. 

Les animaux et les végétaux doivent être protégés durant la conception de leur formule. Ils ne doivent notamment pas faire l’objet de tests. Par ailleurs, les fabricants utilisent des matériaux recyclables pour emballer les produits pour limiter la pollution.

La fabrication de ce type de produit respecte un processus strict qui interdit plusieurs composants notamment ceux de la liste ci-dessous :

  • OGM ou Organismes Génétiquement Modifiés ;
  • Pigments de synthèse ;
  • Éléments irrespectueux de l’environnement comme les pesticides, PEG etc ;
  • Ingrédients fabriqués à base de mercure ;
  • Huiles minérales comme le silicone ;
  • Conservateurs comme le parabène, formol, glycol etc. ;
  • Parfums de synthèse ;
  • Composants issus d’un animal décédé.

Quels sont les différents labels bio ?

Déposer une demande auprès d’un établissement spécialisé, privé ou public, est obligatoire pour obtenir le label bio. Les associations sont libres d’établir les principes à adopter et les règles à respecter destinés aux fabricants. C’est la raison pour laquelle les exigences sont parfois différentes. Elles sont nombreuses sur le territoire européen, nous en avons sélectionné 4 pour vous.

AB ou Agriculture biologique

Présentation

AB ou Agriculture Biologique a vu le jour en 1985. Il s’agit d’un label bio français certifié par ECOCERT, un établissement de contrôle et certification. Comme son nom l’indique, AB regroupe les producteurs agricoles qui utilisent des méthodes respectueuses de l’environnement.

À quoi correspond le label bio ?
Le label AB ou Agriculture biologique.

Spécificités

Le label AB est strict sur l’usage de pesticide sur les cultures. Il interdit l’utilisation des engrais chimiques et l’orientation vers les engrais verts. La production animale doit être limitée tandis que la modification génétique des organismes ne doit pas excéder les 0,9 %.

Demeter, agriculture biodynamique

Présentation

Fondé en 1928, Demeter est un label bio basé sur l’agriculture biodynamique. Il est présent dans une cinquantaine de pays à travers le monde. Il intervient dans plusieurs domaines notamment la production animale et végétale, vinification, viticulture etc. Actuellement, il collabore avec plus de 500 établissements sur le territoire français.

À quoi correspond le label bio ?
Le logo du label Demeter.

Spécificités

Pour sa contribution à la protection de l’environnement, Demeter interdit l’usage de produits chimiques dans la production végétale. Autrement dit, il recommande l’usage d’engrais naturel et de prédateurs naturels d’insecte. Demeter privilégie une production agricole de qualité supérieure sans endommager le sol.

Ecocert, label bio agréé par le gouvernement français

Présentation

Créé en 1991, Ecocert est un label bio agréé par deux Ministères français : celui de l’Agriculture et de la Pêche et aussi de l’Économie des Finances et de l’Industrie. Son système est basé sur l’agriculture biologique. Par ailleurs, il dispose également d’un label en cuisine et cosmétique écologique et biologique.

À quoi correspond le label bio ?
Le logo du label Ecocert.

Spécificités

La présence du logo d’Ecocert implique que les produits concernés sont exempts de conservateurs artificiels comme le parabène, la silicone ou encore le phénoxyéthanol. Ils ne contiennent pas non plus de parfums de synthèse et n’ont pas été testés sur les animaux. Les composants utilisés sont issus de l’agriculture biologique.

BDIH, label bio international

Présentation

Créé en 1951 et introduit en France en 2001, BDIH est un label bio présent dans plusieurs autres pays notamment l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche et les Pays-Bas. Il contrôle des milliers de produits depuis sa création grâce à sa collaboration avec des centaines d’entreprises. Elles sont plus de 400 à s’affilier à la marque.

À quoi correspond le label bio ?
Le logo du label BDIH.

Spécificités

Le système de BDIH est fondé sur la fabrication et vente de médicaments, soins corporels, produits diététiques et compléments alimentaires. Ce label certifie que les articles présentés sont à base de matières premières végétales. Ils ont été conçus dans le respect des animaux. Aucun test n’a été effectué sur ces derniers, ni pendant la phase d’élaboration ni pendant les finitions.

Conclusion

Consommer et utiliser du bio est bénéfique pour l’humanité. La santé des consommateurs est protégée des composants chimiques et synthétiques souvent nocifs tandis que la planète est préservée.